L'éditorial de Septembre

Histoire de raisins.

Un homme planta de la vigne, en prit soin, récolta le raisin et au lieu de le manger au dessert en fit du vin si bon qu'il en abusât et devint ivre.

Ce vigneron est connu de beaucoup de monde, car il a aussi construit avant cet épisode dévalorisant un très grand bateau sur l'ordre de Dieu. Quant au vin c'est de son propre chef qu'il a transformé le raisin.

Jésus a commenté cet épisode du déluge contenu dans le livre de la genèse:

« Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l'homme.

Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; le déluge vint, et les fit tous périr ... Il en sera de même le jour où le Fils de l'homme paraîtra. » Luc 17v26-27 et 30.

De nos jours la vigne est source de plaisirs modérés de la table et génère des emplois au sein de la filière viticole.

Et voilà qu'un article du journal l'Alsace du 18 août 2018 informe que le raisin est bon à être récolté dans notre belle plaine et coteaux du Haut-Rhin.

Ce même article révèle aussi une grande nouveauté: il y a pénurie de vendangeurs ainsi que la difficulté d'en recruter.

Ce texte fait écho à des paroles entendues il y a plus de 2000 ans et prononcées par notre Seigneur Jésus au sujet des ouvriers et de la moisson.

Une parabole bien sûr, mais qui interpelle les disciples concernant les besoins spirituels de leurs contemporains.

Comme cette question lue dans le journal, interrogeons nous au sujet du service divin.

S'il n'y a pas de vendangeurs disponibles, qui viendra réaliser ce travail difficile et pourtant nécessaire?

Le dernier commandement de Jésus n'est pas abrogé par un autre décret. Il est toujours d'actualité.

« Les onze disciples allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait désignée. Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui. Mais quelques-uns eurent des doutes. Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi:

Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. » Matthieu 28.16-20

Denis G.

Stacks Image 47934
Stacks Image 10243
Stacks Image 10245
Stacks Image 10247
Stacks Image 10249
Stacks Image 46504