Stacks Image 47910
Stacks Image 10243
Stacks Image 10245
Stacks Image 10247
Stacks Image 10249




L'éditorial d'Octobre

Le Dieu de toutes les générations :

La prière efficace d’un oncle.

« Abraham s’approcha et dit : Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant ? » Genèse 18/23

Avez-vous remarqué que la première prière d’intercession rapportée dans la Bible est celle d’un oncle en faveur de son neveu ? Apprenant de Dieu le jugement imminent sur Sodome et Gomorrhe, Abraham continue de se tenir dans la « présence de l’Eternel », conscient de la gravité de la situation et soucieux du sort de Lot. Il avait compris que toute prière d’intercession doit être vécue dans une communion intime avec Dieu. On le voit s’approcher de l’Eternel pour commencer à intercéder en faveur de son neveu. Il s’adresse à lui avec détermination, mais aussi avec simplicité de cœur : « Faire mourir le juste avec le méchant, en sorte qu’il en soit du juste comme du méchant, loin de toi cette manière d’agir ! »

Quelle audace ! Quelle hardiesse ! Mais Dieu voit surtout chez Abraham la valeur qu’il porte à l’âme de son neveu et à celle de sa famille. Après l’audace, c’est l’humilité qui émane de sa prière : il déclare n’être que poussière (v.27).

Puis il use de persévérance dans son intercession, et sa prière en faveur de Lot finit par être exaucée : « Lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, il se souvint d’Abraham et il fit échapper Lot du milieu du désastre » (Genèse 19.29).

Lot a été sauvé grâce à l’intercession persévérante de son oncle ! Ce récit et bien d’autres passages bibliques nous invitent à prier avec foi et persévérance pour celles et ceux qui vivent dans la détresse et tout particulièrement notre famille. Si Abraham n’avait pas prié, Lot n’aurait pas été sauvé !

Si la prière d’un oncle en faveur de son neveu a été efficace, à combien plus forte raison le sera également celle d’un papa ou d’une maman pour son enfant

Jean-Jacques L.

Stacks Image 46492